Inondations à Ittre : Paul Magnette a rencontré les sinistrés

Après la décision du gouvernement wallon de reconnaître les inondations de fin juillet comme calamité naturelle, Paul Magnette s’est rendu à Ittre jeudi après-midi.

Inondations à Ittre : Paul Magnette a rencontré les sinistrés

Le ministre-président wallon a rencontré la gouverneure du Brabant wallon et les autorités locales, avant une visite de terrain au cours de laquelle il a parlé à des particuliers et des commerçants sinistrés. Outre l’intervention à présent établie du fonds des calamités, les pistes d’aménagements préventifs ont été évoquées.

La compétence étant à présent régionale, Paul Magnette a confirmé sur place que le fonds des calamités interviendrait pour la catastrophe d’Ittre du 29 juillet dernier. Une centaine de maisons avaient été dévastées, et une trentaine restent inhabitables.

Pour les particuliers, le fond des calamités, pourra indemniser les dégâts qui ne sont pas couverts par les compagnies d’assurances. A Ittre jeudi, le ministre-président a indiqué que ce dédommagement octroyé sur base de dossiers pourrait encore intervenir avant la fin de cette année.

Pour la commune d’Ittre, l’intervention du fonds des calamités est également une bonne nouvelle. «On attendait avec impatience parce que nous devons faire face à des dépenses importantes. Par exemple, deux ponts sont à reconstruire complètement et deux autres doivent être consolidés», confirme le bourgmestre Ferdinand Jolly.

Lors de la rencontre avec le ministre-président, des possibilités d’aménagements de zone d’immersion temporaire, impliquant la collaboration de la commune, de la province et de la Région wallonne ont aussi été évoquées.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Sur le même sujet