Amnesty dit non au viol

Pour le Brabant wallon, c’est Nivelles qu’Amnesty a choisi pour lancersa campagne «Quand c’est non, c’est non» consacrée au viol.

P.L.
Amnesty dit non au viol
Amnesty International ©EdA

D'après un sondage réalisé en janvier 2014 par Amnesty et Dedicated, 13% des femmes belges ont été victimes de viol en dehors du couple et 25% des femmes belges se sont vues imposer des relations sexuelles par leur partenaire. Face à cette réalité, Amnesty Belgique lance la campagne Quand c'est non, c'est non pour lutter contre le viol. Celle-ci s'inscrit dans le cadre de la campagne internationale Mon corps, mes droits suivie dans le monde entier.