Plus de fric ? OK, mais plus de flics !

La Police coûte de plus en plus cher à Baelen. Si la Commune accepte encore de banquer plus, elle exige plus de présence sur le terrain.

Jean-Louis rensonnet
Plus de fric ? OK, mais plus de flics !
Baelen photos pour conseil communal ©EdA

Tous partis confondus, les mandataires de Baelen ont voté à l'unanimité la (nouvelle) majoration de 16,01% de la dotation communale 2014 pour la Zone de Police Pays de Herve. Une unanimité plus forte encore pour faire comprendre que ce n'est vraiment pas de gaieté de cœur qu'ils ont voté ce nouveau pactole. Pire que c'est quasi contraints et forcés, «obligés» qu'ils sont à se soumettre au cadre légal imposé. D'où cet échange édifiant entre la cheffe de l'opposition, Rose-Marie Paree-Passelecq (Union), et le bourgmestre Maurice Fyon (Alliance Communale Baelen-Membach): «On est totalement impuissant?»«On est impuissant!» Et cet ajout… «car si on refusait on nous l'imposerait!»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.