Pas en règle: deux voitures du covoiturage Uber saisies

Un coup dans l’eau pour le service américain? Deux voitures du covoiturage Uber ont en tout cas été saisies. Aussi bien les voitures que les conducteurs ne répondaient pas à la réglementation bruxelloise.

Pas en règle: deux voitures du covoiturage Uber saisies

Deux voitures du service de covoiturage urbain Uber ont été saisies lundi lors d’un contrôle à Ixelles. Aussi bien les voitures que les conducteurs ne répondaient pas à la réglementation bruxelloise, a indiqué à Belga la ministre bruxelloise en charge des Transports, Brigitte Grouwels (CD&V), confirmant une information de la Dernière Heure.

Avant ce contrôle, Brigitte Grouwels avait déjà mis en garde les particuliers roulant pour Uber. Une mise en demeure avait également été envoyée à la société américaine pour lui demander de cesser immédiatement ses activités à Bruxelles.

Uber a été lancé la semaine dernière à Bruxelles. En peu de temps, le service de covoiturage urbain s'est déjà attiré les foudres non seulement de la ministre Grouwels mais aussi du secteur des taxis.

Pour la ministre, il s’agit en effet d’un service illégal. «Les chauffeurs n’ont passé aucun examen, ils ne suivent pas les tarifs et les véhicules ne sont pas en règle au niveau de leur signalisation», a indiqué son cabinet.

Le parquet de Bruxelles a été chargé de l’affaire.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.