Noyade du petit Emeric à La Louvière: six renvois en correctionnelle

Le 23 septembre 2009, Emeric V., un petit garçon âgé de cinq ans, s’est noyé à la piscine «Le Point d’Eau» à La Louvière. Un procès aura lieu.

Noyade du petit Emeric à La Louvière: six renvois en correctionnelle

Emeric V., légèrement autiste, s'était rendu le 23 septembre 2009 avec son école «Le Piolet» à la piscine de La Louvière. L'enfant de cinq ans avait été retrouvé noyé dans l'espace «Lagune» alors qu'il ne pouvait normalement pas y accéder.

La chambre du conseil de Mons a prononcé ce mercredi le renvoi de six personnes devant le tribunal correctionnel de Mons pour la noyade d’Emeric. Trois personnes ont bénéficié d’un non-lieu.

L’ordonnance concerne l’ancien directeur de la piscine, la régie communale autonome, le maître-nageur et trois institutrices qui accompagnaient les enfants le jour des faits.

Seules, la directrice de l’école «Le Piolet» et une institutrice ont bénéficié du non-lieu. Elles étaient suspectées d’homicide involontaire par défaut de prévoyance.

Le ministère public avait requis le renvoi en correctionnelle des neuf personnes alors que celles-ci réclamaient le non-lieu.

«Il s’agit à ce stade d’une bonne décision dans le sens où la chambre a décidé du renvoi des personnes impliquées tant au niveau de la piscine qu’au niveau des enseignants. Pour les trois non-lieu prononcés, nous avons des arguments pour interjeter appel mais nous devons encore décider si nous allons le faire ou non», a souligné David Gelay, le conseil des parents d’Emeric V.

Les débats en chambre du conseil ont porté sur deux aspects majeurs: la surveillance de l’enfant au moment des faits et l’isolement des différentes parties de la piscine «Le Point d’Eau».

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.