Quand la police de Namur s’amuse… les fesses à l’air

Une Namuroise appelle la police: des gaillards à poil se tirent dessus avec des fusils à eau. Il s’agissait… de policiers!

Emmanuel Wilputte
Quand la police de Namur s’amuse… les fesses à l’air
police ©EdA

«Allô, la police? Deux gaillards dénudés se courent après et se tirent dessus avec des fusils à eau». L'appel émane d'une citoyenne namuroise, dérangée par ce qui se passe chez des voisins, ce soir-là. Une équipe intervient, elle dresse un procès-verbal pour «trouble de l'ordre public». Selon nos informations, ce PV vise deux membres du G.I.S., le Groupe d'Interventions Spéciales… de la police de Namur. Les flics d'élite, qu'on appelait jadis les «Deltas». Ça fait plutôt désordre. Une enquête a été ouverte, elle n'en est qu'à ses prémices, nous explique le chef de zone, Pascal Ligot. «Pour l'instant, j'objective les faits. Il y a un souci, je suis occupé à vérifier ce qui s'est passé».