Visite en avant-première du Temple de la Bière

La ville de Bruxelles la brasse depuis quelques mois cette idée : recycler sa bourse en Temple de la Bière. Le projet arrivant à maturation, Philippe Close, Rudy Vervoot et Guy Vanhengel, une fine équipe « d’amateurs compétents », montent à l’étage abandonné du bâtiment de 140 ans d’âge pour une visite virtuelle éducative et bibitive.

Cé. R.

Rudy Vervoot aime beaucoup le nom provisoire du projet, qui lui donne l’aspect mystique qu’il doit assurément avoir : le « Temple de la Bière » devrait naître dans le ventre de la bourse en 2018, confirme-t-il. Le Ministre-Président de la Région bruxelloise compte bien tirer des dividendes du futur musée. « C’est un enjeu majeur pour Bruxelles », affirme-t-il, qui participera à la valorisation mondiale du patrimoine belge ». A côté Guy Vanhengel, habilité à gérer les finances de l’Etat, fait les comptes : l’étude de faisabilité lui permet d’espérer 400.000 visiteurs par an et d'inscrire d'emblée l'attraction dans le top 5 des activités touristiques. Philippe Close enfin, le dernier de cette clique de promoteurs de houblon, aime aussi voir le verre à moitié plein : « tout ça, ce n’est pas juste du strass et des paillettes », précise l’échevin du tourisme, « c’est une manière de recentrer Bruxelles sur la carte des loisirs tout en créant des emplois, dans une région qui, on le sait, en a grand besoin ».