Les accueillantes de Braine-l'Alleud en ont marre

Travailler plus de 50 h/semaine pour avoir des fins de mois difficiles? Six accueillantes de Braine-l’Alleud en ont ras la patate et le font savoir.

Magalie Begon
Les accueillantes de Braine-l'Alleud en ont marre
accueillantes2.jpg ©ÉdA M.B.

Deux co-accueils vont ouvrir en 2014 à l'ancienne école du Gué à Braine-l'Alleud, écrivions-nous dans notre édition du mardi 9 juillet. Et qui dit ouverture d'une telle structure, dit appel à candidatures. Ce qui fait rire jaune Magali Verriest et quelques-unes de ses consœurs conventionnées. «Au lieu d'engager de nouvelles accueillantes, pourquoi ne fait-on rien pour garder celles qui partent à cause de leur rémunération de misère? », tempêtent-elles.