Pas de frontière en politique

Les premiers contacts entre le bourgmestre Roger Vanderstraeten et le maire Daniel Blois remontent à 2006. « J’allais presque tous les jours à Condé et je ne connaissais pas les autorités locales, explique le maïeur bernissartois.

Au début de ma mandature, j’ai donc pris contact avec mon collègue français afin de recevoir des conseils sur le fleurissement de leur ville. Directement, nous avons senti que le courant est bien passé et nous avons continué à nous entraider ».