Interpellé pour faux dans un café de Saint-Gilles où il s’affichait sur Facebook

Le ministère public a requis 36 mois de prison à l’encontre d’un Brésilien, prévenu de faux informatique. L’homme qui a détourné une centaine de milliers d’euros, a été interpellé par les enquêteurs grâce aux informations présentes sur son profil Facebook.

Interpellé pour faux dans un café de Saint-Gilles où il s’affichait sur Facebook

Le ministère public a requis 36 mois de prison à l’encontre d’un Brésilien, prévenu de faux informatique devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. L’homme qui a détourné une centaine de milliers d’euros sur base de cartes de crédit en 2010, a été interpellé par les enquêteurs grâce aux informations présentes sur son profil Facebook, a expliqué jeudi son avocat.