Duferco-NLMK: la FGTB soupçonne un «plan B» de fermeture

Le syndicat FGTB exprime son inquiétude quant à l’avenir de la sidérurgie louviéroise. Le syndicat socialiste reste déterminé, mais il soupçonne l’existence d’un «plan B» de fermeture, notamment chez Duferco. La FGTB a demandé l’intervention de la Région wallonne.

Duferco-NLMK: la FGTB soupçonne un «plan B» de fermeture

La FGTB est à la fois inquiète et déterminée. «Les deux directions, qui travaillent à l’évidence de concert, ont déclaré que nous jouions à la politique de la chaise vide, après notre refus de poursuivre les discussions sur l’avenir des deux entreprises à La Louvière,» a indiqué Manuel Morais, du SETCa-Centre. «On a voulu nous discréditer mais nous nous battons pour sauvegarder la sidérurgie dans le Centre et nous sommes prêts à assumer les implications sociales dans le cadre d’un plan correct.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.