Policier tué à Châtillon : peines de 15 à 20 ans requises

Le ministère public a requis mercredi au tribunal correctionnel d’Arlon une peine de 15 à 20 ans de prison ferme contre les quatre Français impliqués dans la mort du policier Damien Henryon, le 4 avril 2012, à Châtillon.

Policier tué à Châtillon : peines de 15 à 20 ans requises

Pour Pierre Rousseaux, substitut du procureur du roi d’Arlon, le jeune policier mortellement renversé était visible par au moins deux des prévenus au moment des faits, même si aucune intention de le tuer n’était présente dans leur esprit.