Record de température mardi? «Tout semble réuni, mais ça dépendra des facteurs de dernières minutes»

La Belgique ne profitera pas longtemps de la petite baisse actuelle des températures. Un nouveau coup de chaud s’annonce pour le début de la semaine prochaine.

Thomas Bernard
 Farid, qui anime la page Météo-Mons, scrute attentivement les derniers modèles qui annoncent un gros coup de chaud lundi et mardi.
Farid, qui anime la page Météo-Mons, scrute attentivement les derniers modèles qui annoncent un gros coup de chaud lundi et mardi. ©ÉdA Mathieu Golinvaux

"La pompe à chaleur va se remettre en route et tout semble en place pour battre des records". Ces mots sont ceux de Farid, qui répond chaque jour à vos questions météo sur lavenir.net . Le passionné de météorologie scrute avec attention les derniers modèles et les décrypte.

Sans alarmisme, il analyse les températures caniculaires qui nous attendent. "C’est le même mécanisme qu’on vient de connaître qui se remet en route: il y a une goutte froide sur le Portugal, qui va aspirer l’air chaud du Sahara pour le faire remonter chez nous. Le week-end sera encore respirable, même si ça va déjà monter dimanche avec 30°C près de la frontière française. Lundi, on attend 33 à 36°C en plaine . Mardi ça grimpe encore, on voit des 36 à 40°C , il y a même des scénarios à 41°C, mais ça reste à confirmer, on est encore à 4 jours, ça peut changer".

Plus de 40°C en Belgique, cela reste exceptionnel. On avait atteint ces valeurs durant l’été 2019, avec notamment un record national absolu de 41,8°C à Begijnendijk , dans le Brabant flamand. À Uccle, station de référence, le record absolu est de 39,7°C.

"Pour atteindre les 40°C degrés chez nous, il faut une combinaison de facteurs: un faible taux d’humidité, pas de nuage, pas de pluies préalables qui détrempent les sols et font baisser les températures avec l’évaporation de l’eau etc. Ici, ce coup de chaud tombe aussi mi-juillet, quand le soleil est vraiment à son pic. Clairement, tout semble réuni, même s’il faut rester prudent car cela dépendra des paramètres de dernières minutes", nuance Farid.

Mardi, on sera dans un véritable sèche-cheveux

Les conditions très sèches inquiètent aussi le météorologue amateur. Un contact lui a parlé d’un champ parti en fumée cette semaine. "Mardi, on sera dans un véritable sèche-cheveux, le vent poussera un air très chaud et très sec. Tout ça est favorable au départ d’incendie. Il faut faire attention aux mégots, mais aussi aux canettes et au verre qui peuvent refléter et accentuer les rayons du soleil. Un départ de feu arrive très vite".

Après ce coup de chaud, la température baissera un peu, même s’il fera encore 23 à 24°C la nuit de mardi. Mercredi on pourrait encore atteindre 25 à 30°C par endroits. Quelques pluies sont attendues, mais pas de gros orages selon les prévisions de Farid. "Je ne vois pas de grosses dégradations dans l’immédiat, même s’il y aura un peu de pluie . Pour la suite, on devrait retrouver un temps de saison. Il faut rappeler que la norme c’est 23-24°C pour un mois de juillet en Belgique".

D’autres modèles prévoient encore de la chaleur plus tard dans le mois de juillet et en août, mais Farid joue la prudence, les échéances sont lointaines, les facteurs trop incertains. Il confirmera tout ça en temps voulu, avec nuance.