Farid répond à votre question météo: «Risque-t-on une vague de chaleur la semaine prochaine?» (vidéo)

La question du jour à Farid et celle de Tolga de Bruxelles. « Salut Farid, tu penses qu’on risque vraiment une vague de chaleur la semaine prochaine et qu’en est-il de l’été à suivre ? Certaines prévisions sont alarmantes ! ». Farid donne son conseil et ses prévisions du jour.

La Rédaction de L'Avenir

Bonjour Tolga, en effet les températures resteront à des niveaux élevés surtout en fin de semaine et début de semaine prochaine. Après une journée de jeudi plus variable, le soleil devrait revenir vendredi et ce week-end accompagné d’une hausse du mercure qui affichera 20 à 22°C puis 23 à 25°C samedi et dimanche. Ces températures continueront de monter en début de semaine prochaine pouvant atteindre 24 à 28°C après quoi une petite dégradation orageuse pourrait intervenir. La suite resterait modérément chaude mais peut-être en dessous des critères de vague de chaleur. Pour rappel, une vague de chaleur en Belgique se définit comme une période de 5 jours consécutifs où le mercure atteint 25°C dont 3 jours > 30°C. On devrait normalement l’éviter et tant mieux!

Et sur le reste du pays?

À l’arrière de ce petit système perturbé peu actif, le ciel sera bien bleu ce mercredi matin avec des voiles beaucoup plus discrets. Une sympathique matinée au cours de laquelle le mercure grimpera assez rapidement pour atteindre 20°C à l’ombre vers midi. En cours d’après-midi, toujours quelques cirrus assez maigres et une ambiance bien ensoleillée dans une douceur printanière voire presque estivale.

On pourra observer la formation de quelques champs de cumulus peut-être un peu plus nombreux sur les Flandres et le littoral pouvant laisser une goutte début de soirée à l’ouest d’une ligne ‘’Mons-Bruxelles’’. Ailleurs et surtout sur le sud, beaucoup de soleil. Maximas très doux de 18°C à la mer, 22 à 24°C sur le centre et jusque 25 à 26°C de l’est à la Gaume. Vent de sud-ouest modéré à assez fort poussant jusque 40 à 45 km/h voire 55 à la mer. Le soir et la nuit suivante, passage d’un front froid affaibli donnant l’une ou l’autre goutte