Contenu de partenaire

Quand des clôtures forestières contribuent à préserver notre environnement

Installer des clôtures anti-gibier permet de gérer de nombreuses problématiques et contribue de la sorte à préserver notre environnement agricole et forestier.

Adopsweb
Clôtures Neuville
©Clôtures Neuville

Les clôtures forestières anti-gibier sont couramment utilisées pour protéger les cultures agricoles, les propriétés terriennes, les domaines de chasse, les vignobles, les vergers, les parcs ou les terrains de golf contre les dommages causés par des animaux sauvages, tels que les sangliers et les cervidés.

Ces clôtures anti-gibier généralement construites à partir de matériaux tels que des treillis métalliques et des piquets de bois nécessitent l’usage de matières solides et durables ainsi qu’une importante maîtrise de leur réalisation.

En qualité de pionniers dans la mécanisation de l’installation de clôtures longue distance à l’aide de matériel spécifique, les Établissements Clôtures Neuville à Manhay sont d’ailleurs devenus une référence en la matière, et cela, bien au-delà de nos frontières puisque l’entreprise est active également en France, en Allemagne, au Grand-Duché du Luxembourg ainsi qu’en Hollande.

Nous travaillons avec des pieux imputrescibles en robinier faux acacia enfoncé à grande profondeur au moyen d’une vibrofonceuse pour une excellente résistance au niveau du treillis qui est déroulé mécaniquement à l’aide d’une dérouleuse. Nos treillis en galvanisé de la marque Tornado sont importés d’Écosse et répondent aux normes européennes les plus strictes. Cette combinaison nous permet de garantir que le treillis reste impeccablement tendu durant toute la durée de vie de la clôture” explique Hervé Neuville, patron de l’entreprise de clôtures Neuville.

À chaque situation, une clôture adaptée

Bien entendu, le type de clôture et sa hauteur seront adaptés en fonction de l’espèce animale à maîtriser. Ainsi, les hauteurs varieront généralement de 1 m à 2,50 m selon que l’on cherche à arrêter des sangliers ou des chevreuils. “Par exemple, pour les castors, les clôtures sont enterrées à 30 cm de profondeur et présentent un retour vers l’extérieur”, souligne Hervé Neuville.

Au-delà du confinement des animaux, la pose de clôtures permet également de contribuer à la gestion de situations spécifiques.

Peste porcine maîtrisée

Ainsi, les Établissements Clôtures Neuville ont pu contribuer à éradiquer la peste porcine africaine en Belgique. Quelque 160 kilomètres de treillis déroulés par l’entreprise en province de Luxembourg auront permis de circonscrire le périmètre dans lequel sévissait la peste porcine et en 26 mois, la Région wallonne a pu s’acquitter du problème alors que d’autres régions européennes y font toujours face.

Protéger la forêt de demain

Outre protéger les cultures et les jardins contre les dommages causés par les animaux sauvages, les clôtures forestières de type anti-gibier permettent également de préserver les plantations d’essences forestières sélectionnées dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. En effet, les essences dominantes qui peuplent nos forêts montrent des signes de faiblesse et un choix d’essences plus résilientes doit être fait.

Le souci est que ces essences sont souvent appétentes pour le gibier et l’installation de clôtures forestières peut ainsi contribuer à préserver la biodiversité”, précise Hervé Neuville, patron de l’entreprise de clôtures Neuville.

C’est donc en limitant l’accès des animaux sauvages à ces zones boisées par des clôtures que l’on peut protéger les jeunes arbres et favoriser leur croissance.

Vous avez un projet d’installation de clôtures ? Consultez www.clotures-neuville.be.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...