Contenu de partenaire

Comme un écrin familial – une nouvelle maison inspirationnelle

Pièce après pièce, brique après brique, la maison individuelle prend forme dans la tête d’Emmanuel Grandmaison et de toute son équipe. Leurs projets se construisent en écoutant les candidats bâtisseurs, ils s’enrichissent de leurs besoins et envies. Chaque projet reflète le bonheur que la famille s’apprête à y vivre. Et c’est bien pour ça que chaque habitation du bureau d’architecture AAEG est unique.

Adopsweb
Evolution I
Evolution I ©AAEG pour T.Palm

«Quand je commence un projet, je prends beaucoup de temps à composer avec les caractéristiques du terrain, les envies du client et bien évidemment avec le budget. Cette phase d’échange avec les candidats-bâtisseurs est cruciale pour créer le lieu adapté à leur rythme de vie.» explique Emmanuel Grandmaison, gérant du bureau d’architecture AAEG.

Parce qu’il s’agit bien de construire un écrin dans lequel va évoluer une famille avec tous les aléas d’une vie. Alors oui, il faut prendre son temps et réfléchir. Emmanuel aime d’emblée projeter les candidats-bâtisseurs dans leur maison, s’arrêter dans chaque pièce, poser les mêmes questions, comment voyez-vous l’espace, sera-t-il ouvert ou fermé, et rappeler les avantages et inconvénients des principales caractéristiques des habitations contemporaines. Un espace ouvert est convivial, il crée une atmosphère de partage, mais on partage tout, les discussions et les odeurs.

Lors de ces échanges, Emmanuel en profite pour découvrir les passions, les habitudes de ses clients. Il peut ainsi apporter de petites touches dans la construction qui feront que la maison corresponde à la perfection à l’image du bonheur que les propriétaires s’apprêtent à y vivre.

Evolution I
Evolution I ©AAEG pour T.Palm

Des lignes, des blocs, des croquis

Et puis commence le travail de l’architecte comme on l’imagine fréquemment. La maison se dessine sur le paysage. Emmanuel prend en compte le plus d’ingrédients possibles, et bien entendu les contraintes urbanistiques. Il aime les longues lignes, les décalages qui épousent les courbes de niveau, les blocs qui se superposent, mais continue à chercher, peaufine ses croquis jusqu’à trouver LA maison pour cette famille à cet endroit.

Les habitations du bureau d’architecture AAEG sont caractérisées par leur enveloppe extérieure, littéralement leur peau. L’architecte aime à jouer sur le contraste des matières qui constitue cet écrin familial. On est dans un jeu de lumière. L’effet de réverbération est différent d’une matière à l’autre. Emmanuel joue avec le béton brut, le bois, l’acier et la brique. « Les possibilités sont infinies avec la brique. Elle est écologique, locale, cuite comme il y a près de 2.500 ans, faite pour durer.» Les favorites de AAEG sont noires, nuancées, longues, avec des rugosités, posées verticalement, … Pas étonnant dès lors de les retrouver dans de nombreux projets dont l’école provinciale de Huy, dans des logements sociaux et des maisons individuelles, ainsi que dans le projet de maison inspirationnelle dessinée pour T.Palm.

Evolution II, la maison sur la colline – façade arrière
Evolution II, la maison sur la colline – façade avant ©AAEG pour T.Palm

La maison sur la colline

Wright est un architecte américain qui a certainement marqué de nombreuses générations et inspiré Emmanuel Grandmaison. Il suffit de se replonger dans la maison sur la cascade pour bien comprendre que l’aspect organique d’une habitation qui s’intègre dans son paysage est une constante dans le travail d’AAEG. Ce jeu de ligne se retrouve dans la maison signée pour T.palm. La brique locale a certes remplacé le grès. Mais les nombreuses couleurs proposées par ce matériau bien de chez nous raviront les fans de Pinterest.

Ce ne sont évidemment pas les seules inspirations d’Emmanuel et des 6 architectes qui composent le bureau AAEG. « On voyage beaucoup, on s’abreuve d’images et d’art visuel aux quatre coins du monde. Et puis, je fais du jogging. Au détour d’une route, d’un chemin, quand le paysage m’inspire, je m’arrête et prends quelques photos».

Evolution II, la maison sur la colline – façade arrière
Evolution II, la maison sur la colline – façade arrière ©AAEG pour T.Palm

3 évolutions pour une maison inspirationnelle

La maison imaginée par AEGG pour T.Palm se décline en 3 évolutions. Dans la première, d’une superficie de 170m2, deux blocs joliment décalés aux lignes épurées se superposent pour proposer un large séjour, 3 chambres et un car-port. Mais c’est sur les pentes que cette maison est la plus belle. Dans l’évolution 2, avec des surfaces habitables identiques, AAEG a réussi à fondre le projet dans le paysage. La maison de prime abord réservée, dévoile ses charmes à ceux qui gagneront sa confiance. Entendez à ceux qui seront invités à prendre l’apéro dans le jardin. Dans une 3e évolution, l’espace de vie a été agrandi, laissant la place au télétravail.

Evolution III, place au télétravail
Evolution III, place au télétravail ©AAEG pour T.Palm

Un partenaire de choix

Emmanuel a pris plaisir à dessiner cette maison inspirationnelle pour T.Palm. « La réputation de l’entreprise de construction n’est plus à faire. En pensant local, en privilégiant l’utilisation de matériaux du pays, le secteur de la construction, comme le fait T.Palm, contribue au développement économique d’une région. »

Mais la vraie durabilité, celle qui va faire que la maison est confortable à vivre, peu énergivore avec un empreinte CO2 réduite, commence dès le début du projet par une réflexion sur l’orientation de la maison, réflexion à mener de concert, le candidat-bâtisseur, l’architecte et l’entrepreneur.

Vous voulez en savoir plus sur les maisons inspirationnelles de T.Palm ? Rdv sur le site tpalm.be