Contenu de partenaire

Crise de la construction : qu’est-ce qui motive les particuliers à construire ?

L’actualité de ces deux dernières années a projeté le secteur de la construction dans une crise. Et pourtant, des entreprises générales telles que T.Palm continuent à se voir confier des chantiers. Qu’est-ce qui motive les candidats bâtisseurs ?

Adopsweb
plan de construction
T.Palm

Teresa et Dominico, jeunes mariés de respectivement 26 et 27 ans, viennent de déposer les plans de leur future maison à l’urbanisme. En dépit de la crise actuelle dans le secteur de la construction, ils semblent sereins.

«Nous sommes locataires et nous nous étions lancés dans la recherche d’une maison à rénover pour avoir un chez nous à notre image», explique Teresa Cascitelli. En effet, le jeune couple rêvait d’une petite maison 4 façades avec un morceau de jardin. Mais très vite, ils se sont rendu compte que le budget de l’achat combiné à celui des rénovations allait dépasser l’enveloppe initialement prévue. Ils ont alors pensé à faire construire.

«Nous avons eu la chance d’être aidés par ma famille pour le terrain. Il restait alors à trouver l’entrepreneur et l’architecte» explique Dominico Mazzarella. Notre petit ménage a ainsi consulté pas moins de 5 sociétés différentes avant de signer avec T.Palm.

Confiance et collaboration

Bien entendu, ce schéma relativement classique se trame sur fond d’une crise du secteur de la construction qui vient perturber la donne en matière de stabilité des prix et de disponibilité des matériaux. Mais à Dominico de préciser : «Cette crise risque de se prolonger et nous n’allons pas pour autant renoncer à notre projet. Nous étions lancés et ça restait pour nous le moment de le faire. Nous avons pris le temps d’aborder soigneusement tous les aspects avec T.Palm et notre architecte».

Conseillé par T.Palm, notre couple a opté pour une maison pratique, compacte, bien isolée, peu énergivore et dotée de panneaux photovoltaïques. Les plans ont été conçus selon leurs préférences : une maison 4 façades avec un rez-de-chaussée ouvert donnant sur une agréable terrasse et le jardin.

«Nous ne voulions pas d’une maison construite sur la base d’un plan type et T.Palm nous a orientés vers un architecte indépendant, Lucas Nardone de l’Atelier d’Architecture Marlier & Partners à Charleroi. Nous avons abordé tous les détails selon nos préférences. Jusqu’à la dimension du carrelage ou à la qualité des portes, par exemple. Cela nous a fort séduits et rassurés» ajoute Teresa.

Une définition claire des frais

Autre aspect non négligeable, le couple s’est vu proposer un cahier des charges super complet, mais a également été correctement informé des coûts supplémentaires probables liés à la nature du terrain. «Notre conseiller T.Palm nous a clairement indiqué les surcoûts possibles de raccordement ou de construction d’un radier. C’est super important, car ça peut vite faire gonfler l’enveloppe initiale de 20000 euros. Heureusement, ce ne fût pas le cas pour notre projet» apprécie Dominico.

Les conditions ont donc été remplies pour que Teresa et Dominico aient une vue suffisamment claire sur leur projet, condition indispensable pour construire sereinement aujourd’hui.