L'Édito: parfum(s) de campagne

Cette année, comme toutes les autres, le muguet du 1er Mai dégageait un parfum de campagne électorale. Et de fête. Y compris chez Écolo.

L'Édito: parfum(s) de campagne

On a souvent collé sur le dos des écologistes une étiquette de formation quelque peu candide en politique. Au nom d’un certain manque d’expérience, souvent d’un manque de concessions, parfois d’un manque de calculs, bref, au nom d’un manque de ce que l’on pourrait appeler "jugeote politicienne".

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...