Réforme du financement de l'enseignement: vers plus d'égalité entre les écoles

En Fédération Wallonie-Bruxelles, un élève n’égale pas toujours un autre élève. C’est un constat: selon qu’il soit inscrit dans tel ou tel réseau d’enseignement, il génère un montant différent de la subvention octroyée à l’établissement qu’il fréquente (lire p. 2-3).

Romain Veys
Réforme du financement de l'enseignement: vers plus d'égalité entre les écoles

Cette inégalité effective n’est certainement pas neuve. Cela fait des générations et des générations que les querelles sur la question divisent les observateurs de l’institution scolaire autant que les acteurs eux-mêmes. Ces querelles n’ont cessé d’enfler jusqu’au milieu du siècle dernier, nécessitant d’âpres discussions entre les représentants des trois grands partis politiques de l’époque (PS, PSC et PRL) et du monde scolaire – ou, devrait-on écrire, des mondes scolaires. Elles aboutirent, in fine, à la conclusion d’un contrat: le "Pacte scolaire" de 1958.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...