Un soutien mérité

La COP27 s’ouvrira dimanche à Charm el-Cheikh. Au-delà de nouvelles discussions relatives aux objectifs de réduction de gaz à effet de serre fixés à Paris en 2015, mais que les parties prenantes ne parviennent toujours pas à respecter, une question centrale de cette quinzaine sera celle des « pertes et dommages ».

Alain Wolwertz
AWOL Alain Wolwertz
AWOL Alain Wolwertz

Les pays du Sud, plus exposés, plus impactés et pourtant les moins responsables du changement climatique, réclament à cor et à cri depuis longtemps d’être soutenus pour y faire face. La répétition et l’aggravation des calamités climatiques qu’ils subissent ne font que renforcer leur légitime demande. Le Fonds vert pour le climat, mécanisme instauré lors de la COP de Copenhague en 2009, prévoit pourtant une telle aide des pays vulnérables par les pays plus industrialisés. Mais dans les faits, ce soutien se fait attendre. Pourtant, oui, ces pays méritent le soutien de nos pays industrialisés, principaux responsables du changement climatique.