EDITO | Pellets, pour l’instant les oubliés

Se chauffer grâce à des déchets, le tout avec un haut rendement calorifique… Le pellet a plus d’un atout dans son sac. Mais celui-ci vient de prendre un sacré (mauvais) coup.

Arnaud Wery
Le journaliste Arnaud Wéry - L'Avenir  © EdA - Jacques Duchateau
Le journaliste Arnaud Wéry - L'Avenir © EdA - Jacques Duchateau ©© EdA - Jacques Duchateau

Si aucun chiffre n’est disponible, l’engouement né à la suite du Covid et qui se prolonge encore aujourd’hui laisse supposer que de très nombreux ménages en Belgique ont choisi le pellet pour se chauffer.