L’échiquier ukrainien

Vladimir Poutine brandit le spectre atomique au cas où un basculement de la guerre en Ukraine viendrait menacer l’intégrité de son propre territoire. Et illico le monde panique, s’agite tel des électrons pris dans un champ magnétique incontrôlé. Comme si, au-delà de ce qui paraît être un coup de bluff, et de la volonté du président russe de rappeler que le rapport de force demeure de manière « écrasante » en sa faveur – alors que les revers de son armée laissent entrevoir le contraire – l’équilibre de la terreur vacillait subitement.

J.-CH. Herminaire
L’échiquier ukrainien

Comme si l’arme nucléaire, dont l’utilité repose depuis Nagasaki sur le postulat de ne devoir jamais être utilisée, quittait la sphère de la seule dissuasion. On a toujours du mal à s’imaginer plongeant, sur un coup de folie, dans l’apocalypse. Dans la destruction mutuelle de notre univers. Jusqu’ici, les stratégies guerrières, même immondes, restent fondées sur les tactiques et le raisonnement.