Grandir et durer

Ce jeudi, le sommet européen devrait officialiser les candidatures de l’Ukraine et de la Moldavie en vue d’intégrer un jour l’UE. Le chemin est long, mais la route vaut le coup.

Clément Boileau
Grandir et durer

Ce jeudi, le sommet européen devrait officialiser les candidatures de l’Ukraine et de la Moldavie en vue d’intégrer un jour l’UE. Les deux pays y aspirent depuis un certain temps et l’agression russe en Ukraine a clairement contribué à balayer les réticences de certains États membres (Danemark, Pays-Bas, Portugal), soucieux de faire respecter les conditions d’une éventuelle adhésion. À ce jour, celle-ci n’est pas acquise. L’Ukraine comme la Moldavie ont en effet encore un long chemin à parcourir avant d’obtenir le statut tant désiré d’État membre. Qu’il s’agisse de la stabilité des institutions, du respect de l’état de droit et des minorités ou de lutte contre la corruption, les réformes politiques ne manquent pas et rien, en matière européenne, ne s’acquiert d’un claquement de doigts.