La police, enjeu des extrêmes

Une femme de 21 ans succombe à ses blessures dimanche 5 juin, touchée d’une balle dans la tête la veille à Paris lors d’un contrôle de police qui a mal tourné. Une organisation chaotique de la finale de la Ligue des champions au stade de France de Saint-Denis avec un ministre de l’Intérieur qui accuse des supporters sans billets. Une Première ministre qui suggère à une femme handicapée de trouver un travail pour subvenir à ses besoins. Les occasions de taper sur Emmanuel Macron et son gouvernement auront été nombreuses pour ses opposants durant cette campagne électorale.

Benjamin watelle
La police, enjeu des extrêmes

De part et d’autre, les candidats ont rebondi sur ces événements pour inciter leur électorat à se déplacer dans les urnes ce dimanche 12 juin pour élire les députés français. Sur la question de la police notamment, les divergences de point de vue des candidats sont marquantes et ont créé la polémique des deux côtés de l’échiquier politique. Pendant que Jean-Luc Mélenchon déclare que "La police tue" sur Twitter, Marine Le Pen indique au micro de BFM TV vouloir instaurer une "présomption de légitime défense" pour les policiers qui font usage de leurs armes à feu.