La parole à l’épreuve de l’adaptation

Jean-Luc Crucke qui démissionne de ses fonctions ministérielles au beau milieu du gué. Jean-Luc Crucke qui renonce à la Cour constitutionnelle moins de deux semaines avant l’échéance, alors que ça fait six mois qu’il bloque la place. Jean-Luc Crucke qui invente une sorte de courant de réflexion au sein de sa formation politique… Jean-Luc Crucke, capable d’apprécier ses adversaires et détester ses coreligionnaires. Aussi bonhomme en certaines circonstances qu’il peut être rude dans d’autres. N’en jetez plus, vous avez le portrait d’un instable, à la fiabilité largement entamée.

Géry Eykerman
Géry Eykerman
Géry Eykerman

Mais que dire d’un homme qui incarnait la droite et se veut plus au centre, et surtout plus (ou)vert? Que dire d’un homme qui renonce à une fin de carrière dorée au profit d’une cause qu’il estime tellement plus importante que le risque personnel encouru.