L'édito par Romain Veys: la jungle des kots étudiants

La Wallonie propose aux étudiants moins favorisé un dispositif de prêt à taux zéro leur permettant de financer la garantie locative pour un logement. C'est bien. Mais pas assez.

Romain Veys
L'édito par Romain Veys: la jungle des kots étudiants

Une surface d’à peine 10 m2, un lit relativement sommaire touchant pratiquement le lavabo qui sert de salle de bains, une garde-robe le plus souvent bancale, et enfin un petit bureau, parce qu’il le faut bien; ajoutez tout de même une douche collective pour l’ensemble de l’étage, ainsi qu’une kitchenette partagée. Nombreux sont les kots pour étudiants que peu d’autres publics pourraient tolérer. Pourtant, ceux-ci se négocient à prix d’or: comptez entre 350 et 400 euros, 500 si vous ne pouvez vous passer d’un frigo dans votre chambre ou d’une télé.