Le pari de la concertation

Plus aucune affiche en rue, plus de publicité sur internet, dans les journaux ou magazines, finis les spots en télé ou en radio, ainsi que les logos sur les maillots des joueurs de foot : Vincent Van Quickenborne, le ministre de la Justice n’y va pas de main morte lorsqu’il s’attaque à la promotion des paris sportifs, un secteur florissant qui a même profité de la crise du Covid et de l’Euro 2020 pour faire exploser son chiffre d’affaires en 2021.

La Rédaction de L'Avenir
Personnel EdA - Vincent Étienne   © EdA - Jacques Duchateau
Personnel EdA - Vincent Étienne © EdA - Jacques Duchateau ©© EdA - Jacques Duchateau

Comme il l’a expliqué à nos confrères du Nieuwsblad et de Sudinfo, le ministre libéral flamand entend ainsi protéger les mineurs d’âge et les joueurs problématiques de ces jeux de hasard qui sont banalisés par la publicité omniprésente sur tous les supports.