À gauche toute, la France tangue

Il ne reste que quatre jours avant le second tour de l’élection présidentielle française. Et un débat, un seul, ce mercredi, sans doute décisif dans une course plus serrée que ne l’annoncent les sondages. Ceux-ci donnent toujours gagnant Emmanuel Macron, mais de nombreux observateurs de renom, dont notre compatriote François Gemenne (professeur à l’Institut d’études politiques de Paris), n’hésitent pas à claironner sur les plateaux télévisés de l’Hexagone que Marine Le Pen… va gagner l’élection.

Hugues Feron Journalsite L'Avenir   © EdA - Jacques Duchateau
Hugues Feron Journalsite L'Avenir © EdA - Jacques Duchateau ©© EdA - Jacques Duchateau
La Rédaction de L'Avenir

Pourquoi? Tout simplement parce que son réservoir de voix est plus important que celui d’Emmanuel Macron, tandis que les électeurs de gauche ne sont plus portés naturellement à dresser un front républicain contre l’extrême droite.