Manif: « Marche pour la liberté », le droit à la contestation

Des manifestants aux profils et aux revendications hétérogènes se rendront une fois encore dans les rues de Bruxelles ce dimanche, pour participer à ce qu’ils appellent la "Marche pour la Liberté".

Benjamin Hermann
Manif: « Marche pour la liberté », le droit à la contestation
manif ©Belga

Seront-ils des centaines, des milliers, des dizaines de milliers? Il demeure compliqué d’en mesurer l’ampleur. Les chiffres de fréquentation des deux premiers cortèges ont d’ailleurs fait l’objet de discussions, les estimations de la police étant jugées comme largement sous-évaluées par les organisateurs. De quoi alimenter, auprès d’une partie des participants, cette idée selon laquelle le pouvoir, et avec lui les médias qui lui seraient assujettis, chercherait à mettre la mobilisation sous l’éteignoir.