La police prend le foot en otage

Ce n’est pas courant, et c’est peut-être une première dans l’histoire du football belge. Un match n’a pu être disputé, faute d’effectifs policiers pour assurer la sécurité aux alentours du stade.

La police prend le foot en otage
©JC Guillaume

Le report de Standard – Beerschot, de ce mercredi soir, rappelle que la police est nécessaire pour encadrer l’organisation d’une rencontre sportive, comme l’arbitre est indispensable pour la tenue d’un match.