Dites à votre enfant qu’il ressemble à Batman

D’accord, la ressemblance avec Batman ne saute pas aux yeux. Mais l’enfant déborde tellement d’imagination. Les parents souffrent bien davantage que leur rejeton de six, sept ou dix ans, obligé de porter le masque sur les bancs de l’école.

Dites à votre enfant qu’il ressemble à Batman
©EDA Claudy Petit

Si la grosse majorité des parents acceptent la situation, tous préféreraient qu'elle ne soit pas. Certains même militent contre cette disposition. Beaucoup de parents cependant, au soir des premières journées de port du masque, avouent dresser le constat qu'ils se sont davantage stressés que leur enfant, qui s'est adapté à la situation sans trop de difficulté. Tant qu'à s'y conformer, qu'ils gardent à l'esprit que l'enfant, véritable éponge à émotions, sera davantage marqué par les discussions, les ressentis, les colères et les émotions de ses parents que le simple fait de porter un masque à la Spiderman. Juste pour la réflexion, pas pour la comparaison, évoquons cet extraordinaire conte philosophique qu'est le film "La vita è bella" par et avec Roberto Benigni. Il raconte l'histoire d'un père juif déporté dans un camp de concentration avec son très jeune fils. Il le persuade qu'il s'agit d'un jeu, dans lequel à force d'effectuer de lourds travaux et de jeûner, le gagnant remportera un vrai char d'assaut. Et la magie opère. À quand des masques à l'effigie des super-héros pour les enfants?