Vent de fraîcheur et rebondissements

Il y a ceux qui chantent et d’autres qui déchantent. Dans la première catégorie, Meix évidemment qui enchaîne les bons résultats et accroît son capital-confiance au point d’exposer ouvertement des ambitions désormais revues à la hausse.

D.J.

Et Longlier aussi, toujours invaincu, même après avoir pourtant défié Libramont, La Roche ou Arlon. Ces Longolares-là, capables, malgré leur inexpérience, de redresser une situation compromise face à de solides Arlonais, font souffler un véritable vent de fraîcheur sur cette P1 qui ne manque pas de surprises en tout genre.