Vérité judiciaire

Sous réserve de l’appel du parquet, la vérité judiciaire est tombée dans le dossier à charge d’Alain Mathot: l’ancien bourgmestre de Seraing est innocent des accusations de corruption, faux, blanchiment, abus de biens sociaux et infractions aux enchères publiques, dont il devait répondre.

Vérité judiciaire
©© EdA - Jacques Duchateau

L’épilogue judiciaire actuel de ce procès démontre qu’en dépit de toutes les suspicions formulées à son égard, la justice a tranché en toute indépendance. La présomption d’innocence s’est muée en innocence, dès lors qu’aucune preuve matérielle des faits qui lui étaient reprochés n’a pu être apportée. Et c’est très bien ainsi.