Tourner (en rond) ou avancer?

Choisir entre l’entraînement de football - dont la compétition est de toute façon suspendue - et la leçon de piano de l’académie - dont le spectacle de juin sera de toute façon annulé vu comment la situation perdure: voilà donc le dilemme imposé à nos jeunes par nos gouvernements. Déjà qu’on leur interdisait de voir leurs grands-parents réunis ou de s’amuser avec leurs amis si ce n’est pas par bulles de quatre, à l’extérieur et masqués, voilà qu’on les oblige désormais à choisir entre leurs activités extrascolaires. À choisir entre deux cours par correspondance s’ils sont plutôt sportifs ou plutôt artistes. Parce que, dans cette Belgique confinée où chacun commence à saturer, vouloir être les deux n’est plus possible.

Romain VEYS
Tourner (en rond) ou avancer?
D’ordinaire, lorsqu’un bateau coule, on a coutume de dire: «Les femmes et les enfants d’abord»! Sauf qu’en Belgique confinée, les enfants, on n’a parfois l’impression qu’ils ne sont pas pris à leur juste considération. ©Tiko - stock.adobe.com
Tourner (en rond) ou avancer?
©EdA