Évasion confinée

Sans accès à la culture ni désormais aux voyages, le terrain d’évasion où laisser vagabonder notre esprit se réduit tout doucement à peau de chagrin…

Romain VEYS
Évasion confinée

Quand j'étais petit, je n'aimais pas lire. Le théâtre ne m'intéressait pas. Quant à la musique, je la consommais avant tout sur la platine de mes parents. Et que ne m'a-t-on pas ressassé le traditionnel adage selon lequel « les voyages forment la jeunesse»? J'étais, en fin de compte, un gosse qui, comme tout autre, avait encore tout à découvrir.