Un autre rapport au temps

J’ai eu la chance – beaucoup de chance – de pouvoir prendre quelques jours de repos durant ce congé de printemps/de Pâques (selon les appellations).

Benoît Robaye
Un autre rapport au temps
©© EdA - Jacques Duchateau

J’écris «beaucoup de chance», parce que je ne sais pas pour vous, mais pour moi – notamment papa de deux enfants de moins de dix ans – il était temps que je puisse faire un break. C’est peu de l’écrire. Après trois «malheureuses» semaines de confinement (sur combien à l’arrivée?), je n’étais déjà sans doute plus très beau à voir… ou disons encore moins qu’en temps normal, autant anticiper les piques qui suivront la lecture de ces quelques lignes.