La Wallonie impose le quasi zéro énergie

Dès 2021, la Région wallonne durcira sa législation pour la construction de tout bâtiment neuf afin de respecter les exigences européennes. Dominique NUYDT

Dominique NUYDT
La Wallonie impose le quasi zéro énergie
Une habitation aux normes Q-ZEN ne nécessite pas de système de chauffage coûteux grâce à l’isolation. ©Seroma72 – stock.adobe.com

Le réchauffement climatique impose de prendre des mesures dans tous les domaines pour diminuer la consommation énergétique. Le secteur de la construction n’échappe pas à l’effort global et devra s’adapter à de nouvelles exigences plus strictes.

La plupart des entreprises ont anticipé la réglementation en proposant des maisons déjà aux normes qui seront en vigueur en 2021 en Région wallonne: les exigences Q-ZEN. Les maisons devront donc remplir les exigences d’un label A en matière de certificat PEB (Performance énergétique des bâtiments), alors que, de nos jours, un label B suffit.

Un défi énergétique multiple

Pour atteindre ces exigences, cinq éléments sont à prendre en compte: l’orientation du bâtiment, l’isolation, la ventilation, les systèmes de chauffage (y compris la production d’eau chaude sanitaire) et l’utilisation d’énergies renouvelables. Une orientation bien choisie permet de profiter des apports solaires pour minimiser l’apport de chauffage en hiver par exemple.

L’isolation est un point crucial, elle doit être continue en faisant particulièrement attention à tous les nœuds constructifs. Les logements neufs étant mieux isolés que les anciens, une ventilation contrôlée est indispensable pour assurer le renouvellement de l’air intérieur sans perte de chaleur.

Chauffage bien dimensionné

Une habitation aux normes Q-ZEN ne nécessite pas de système de chauffage lourd et coûteux grâce à son isolation thermique et son isolation à l’air. Le chauffage doit donc être bien dimensionné tout en privilégiant les systèmes les moins gourmands en énergie primaire. Pour la production d’eau chaude, le principe est identique: un chauffe-eau solaire, une pompe à chaleur mixte ou un boiler thermodynamique sont particulièrement indiqués.

Un investissement à long terme

Enfin, chaque habitation devra favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables par des panneaux solaires photovoltaïques et/ou thermiques. C’est donc un ensemble de mesures qui permettront de décrocher un certificat PEB label A. Le coût d’une construction neuve risque ainsi de partir à la hausse, mais devrait être compensé sur le long terme par une consommation d’énergie moindre.

Tous les acteurs du secteur de la construction ne partagent cependant pas la même manière d'atteindre les objectifs. «La réduction des besoins nous semble primordiale avant de prévoir une production de renouvelable, estime Sylvain Carbonnelle de la plate-forme Maison passive. Quand on a compris ça, on comprend pourquoi il est préférable d'isoler plutôt que de produire de l'énergie