Notre reportage en Espagne, au cœur des volcans de La Garrotxa

Entre les Pyrénées et la Costa Brava, des éruptions volcaniques millénaires ont fait surgir un paysage étonnant et fertile, propice au très actuel écotourisme.

Nathalie Bruyr

Non loin des criques idylliques de la Costa brava et de l’agitation festive de Barcelone, la région de La Garrotxa abrite un étonnant parc naturel constitué de plus de 40 cônes volcaniques et de coulées de laves basaltiques, le tout façonné au fil du temps par l’union de l’Homme et de la Nature. La dernière éruption date d’il y a plus de 11 500 ans, les précédentes sont bien plus anciennes ; toutes ont façonné le paysage et enrichissent le sol de cette zone coincée entre les courants maritimes et montagnards qui l’arrosent régulièrement et ont vu pousser une végétation souvent exubérante. D’immenses forêts de chênes et de hêtres garnissent aujourd’hui les flancs des volcans endormis, à l’ombre desquels prolifèrent une faune et une flore exceptionnelles. Protégé par divers chartes et labels, le territoire vit à l’écart du tourisme de masse, tout en restant accueillant pour qui sait aller à sa rencontre dans le respect de sa particularité. De nombreux sentiers de randonnées sillonnent les flancs des cratères ou les plaines fertiles qui s’étalent à leurs pieds. L’un des plus étonnant est le volcan Croscat, qui culmine à plus de 700 mètres et dont un flanc a été exploité pour sa pierre de basalte jusqu’en 1980, avant d’être déclaré zone naturelle protégée à l’initiative des habitants de la région. Sur sa coulée de lave au relief accidenté est née une hêtraie exceptionnelle, où la lumière perçant le toit de feuilles offre un tapis multicolore aux promeneurs.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...