Route : nos 10 conseils pour rouler l’hiver

Alors que les journées raccourcissent et que les températures sont à la baisse, prendre la route peut être dangereux si on ne respecte pas quelques précautions.

La Rédaction de L'Avenir
Route : nos 10 conseils pour rouler l’hiver
©BELGA

1.S’assurer du bon état de son véhicule

Si rien ne vous oblige à conduire avec des pneus hiver, vous pouvez tout de même vérifier que votre voiture est parée pour l’hiver.

Vos freins sont-ils en parfait état? Et vos amortisseurs ? Et vos essuie-glaces ?

Vos pneus ne sont pas trop usés (il est préférable qu’ils soient plus profonds que les 1,6 mm légaux) ?

Vous avez acheté de l’antigel ? Un grattoir ? Prévu des câbles de remorquage en cas de panne ?

2.Bien dégivrer et désembuer sa voiture

Il est très dangereux de conduire en ayant une visibilité réduite. Ne prenez donc pas trop de risques en voulant gagner quelques secondes : dégivrez bien votre pare-brise et attendez aussi que l’intérieur soit parfaitement désembué avant de démarrer.

3.Ne pas hésiter à mettre ses feux

L’hiver, il ne faut pas attendre le coucher du soleil pour mettre ses phares. Il y a toujours une période de quelques heures avant le noir complet où il ne faut pas hésiter à se signaler. C’est parfois aussi vrai en pleine journée : par temps de pluie ou de neige, la visibilité est moindre.

4.Se préparer à conduire souvent dans le noir

La nuit arrivant plus vite que l’été, restez sur vos gardes : prenez plus de distances, ne conduisez pas si vous êtes fatigués, faites attention aux animaux, et généralement à tous les usagers de la route qui sont plus difficilement perceptibles : scooters, cyclistes, piétons, etc.

Si vous portez des lunettes, vous pouvez opter pour des verres correcteurs spécifiques à l’obscurité. Faites plus généralement vérifier l’état de votre vue si vous conduisez.

5.Respecter les distances de sécurité

Quand la route glisse, la distance de freinage est forcément plus importante et laisser quelques mètres au véhicule devant soi ne demande pas un grand effort. Il en va de même lorsque le jour s’assombrit : la nuit, nous percevons moins bien les distances que le jour.

6.Préparer des lunettes de soleil

On pourrait penser qu’il serait judicieux de s’en débarrasser pour faire de la place dans sa boîte à gants ; mais l’hiver, le soleil levant est rasant et peut déranger beaucoup plus les conducteurs.

7.Ne pas trop utiliser le régulateur de vitesse

Le régulateur ne saura en effet pas détecter une surface plus glissante ou un endroit plus venteux. Cette technologie n’est donc pas à proscrire, mais attention à toujours être réactif lorsque le régulateur est enclenché : bien garder ses mains sur le volant et tenez vous prêt à reprendre le contrôle à tout moment.

8.Ne pas mettre trop de chauffage

En vous précipitant dans votre voiture, vous mettez le chauffage à fond pour vous réchauffer ? Mauvaise idée, cela risque d’être trop confortable! Trop de chaleur dans l’habitacle peut amener à un endormissement, surtout s’il fait déjà noir. Ne vous privez pas du chauffage, mais n’en abusez pas non plus, vous économiserez même du carburant.

9.Faire attention à la batterie

Par grand froid, la batterie de votre véhicule peut être très sensible et peut se décharger très vite.  Dès lors, si les températures sont négatives, n’utilisez pas les équipements comme l’autoradio, qui nécessitent la batterie. Évitez aussi les trajets courts, qui ne lui permettront pas de se recharger. Une fois que vous avez démarré, roulez calmement jusqu’à ce que le moteur soit chaud. La qualité de votre huile moteur peut aussi vous permettre de devoir moins utiliser la batterie.

10.Consulter les prévisions avant de prendre la route

Des averses, une tempête de neige, du verglas : on ne sait jamais ce qui peut se présenter sur le trajet et il est toujours mieux de prévoir.