Le test auto de l’Alfa Romeo Tonale: pas droit à l’erreur

Il a fallu l’attendre longtemps, cette nouvelle Alfa. Mais ça y est, elle est là, née sous la bannière Stellantis, et prête à offrir à la marque un nouvel avenir. Essai de ce modèle ambitieux qui n’a pas droit à l’erreur.

Stéphane MONSIN
Le test auto de l’Alfa Romeo Tonale: pas droit à l’erreur

Deux pas en avant, un pas en arrière… La genèse de cette nouveauté capitale pour Alfa a ressemblé à une danse folklorique. Aujourd’hui, le Tonale arrive pour nous faire oublier que tant la Mito que la Giulietta s’en sont allées sans descendance. Plus d’excuse désormais: le nouveau venu a l’obligation d’être une Alfa aussi excitante à regarder qu’à conduire, deux qualités qui sont les fondements mêmes de la marque.