Bikepacking, à nous les grands espaces à vélo

À mi-chemin entre la randonnée sac au dos et les vacances sur un deux-roues non motorisé, cette façon de voyager permet de retrouver aventure, liberté et esprit de découverte.

Éric VERSCHUEREN
Bikepacking, à nous les grands espaces à vélo
©DR

Vous prenez un vélo costaud, genre VTT ou Gravel. Un vélo taillé pour aller sur quasi tous les types de chemins ou de routes. Puis vous le «customisez» avec quelques sacoches légères, mais solides, s’intégrant bien à votre engin. Ces sacoches, souvent placées devant le guidon, dans le cadre ou à l’arrière de la selle, vous permettront de transporter le minimum de voyage, comme une tente, un sac de couchage, un petit réchaud, quelques vêtements, un nécessaire de toilette…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...