Le rappeur Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle sur Instagram

Deux comptes du réseau social Instagram ont accusé, mardi, le chanteur Roméo Elvis d’agression sexuelle et publié des captures d’écran de ce qui semble être des messages d’excuses de la part du musicien, qui parle de «geste stupide» et de «pulsion débile».

Le rappeur Roméo Elvis accusé d’agression sexuelle sur Instagram

Contacté par l’agence de presse Belga, le management de l’artiste n’a pas souhaité commenter ces accusations.

«[Roméo Elvis] m’a agressée sexuellement #balancetonrappeur», indiquait mardi une story (compilation de messages) du compte @lnkg_, dont l’identité de la personne aux commandes n’est pas connue.

Si la personne à l’origine des accusations n’a pas précisé les circonstances de l’agression, elle a tout de même fait suivre son message de captures d’écran d’une prétendue conversation privée avec Roméo Elvis.

Un autre compte du nom de @atinelia_pearl_, désormais introuvable sur le réseau social, a publié le même message suivi des mêmes fichiers.

«J’étais une merde»

«J’ai vraiment aucune explication […] j’étais une merde sur le coup», affiche un message du rappeur, non daté. «J’ai vraiment honte et j’ai vraiment pas envie que ma copine apprenne ce truc», ajoute-t-il.

Cependant, l’image suivante montre quelques messages ultérieurs à la publication accusatrice. «Je voulais te dire que tu étais libre de faire ce que tu voulais à propos de tout ce qui s’était passé», y dit Roméo Elvis. «J’ai décidé de tout dire à Léna (sa copine, NDLR) et de te laisser le choix d’en parler», ajoute-t-il, laissant la porte ouverte à un déballage public de l’affaire.

Si son management s’est refusé à tout commentaire, l’auteur s’est tout de même très sobrement exprimé, mercredi après-midi, sur sa page Instagram: «J’ai pris conscience d’avoir utilisé mes mains de manière inappropriée sur quelqu’un, croyant répondre à une invitation qui n’en était pas une […] Je regrette sincèrement ce geste», explique-t-il, espérant «servir d’exemple à ne pas suivre».

En France aussi, des révélations récentes ont accusé plusieurs rappeurs d’agression sexuelle ou de viol, parmi lesquels Jorrdee, Retro X ou encore Moha La Squale. Le parquet de Paris a ouvert une enquête vis-à-vis de ce dernier.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.