Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Connue pour être d’un classicisme parfois rébarbatif, la Fashion week Hommes italienne rue dans les brancards. S’il n’y avait jusqu’ici que Dolce & Gabbana, Gucci et Prada pour assumer certaines extravagances, la majorité des maisons italiennes leur ont emboîté le pas avec des collections Printemps-Été 2016 plutôt osées.

F.G.

Les défilés milanais masculins pour le Printemps-Été 2016 se sont achevés hier et ont fait ressortir une tendance plutôt décalée. Une première pour une fashion week réputée «sage» à côté de sa petite sœur anglaise souvent révoltée et excentrique.

Petit tour des excentricités à l’italienne.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Gucci, l’homme androgyne

Gucci a ouvert la voie avec une collection fluide faite de chemisiers à col noué, de shorts en crochet et de manches à frou-frou. Alessandro Michele, le directeur artistique, accumule les motifs (papillons, oiseaux), les jacquards fleuris et les chemises en dentelle ornées de détails empruntés au vestiaire féminin. Idem côté accessoires où on retrouve des lunettes teintées, des ballerines lacées et une jolie panoplie de bagues scintillantes.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Versace, l’homme aventurier

Versace a présenté une version moderne de l’homme aventurier, avec des looks tantôt rock, tantôt streetwear, et parfois même à l’esprit féminin. Côté couleurs: beaucoup de camel, de beige, de violet, mais aussi de l’or (on ne se refait pas), du rouge et du gris.

Touche féminine avec les sequins très présents ainsi que l’iconique motif Méduse et de nombreux imprimés. Les têtes s’habillent de casquettes, de capuches ou de bandanas.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Dolce & gabbana, l’homme bariolé

Domenico Dolce et Stefano Gabbana revisitent les traditions sicilienne depuis plusieurs saisons. Mais cette fois, c’est la Chine qui a été leur source d’inspiration: dragons, paons, bambous, cactus, pagodes et oiseaux s’invitent sur des créations majoritairement en soie.

Les pantalons sont larges, les pyjamas sortent du lit et les vestes à cols Mao réchauffent.

Côté couleurs, très peu de doré pour une fois mais plutôt des teintes raffinées (gris clair, beige, blanc cassé, sable) et des essais ultra-colorés.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Vivienne Westwood, l’homme viril

Chez Vivienne Westwood, l’homme est viril. Débraillé, nonchalant, et presque dédaigneux, il fait la part belle aux pièces courtes et amples, aux imprimés et aux accessoires sauvages et aux costumes de dandys. Les imprimés sont très colorés, avec de gros motifs fleuris, de grosses rayures, ou encore des motifs plus géométriques.

Et puis, l’homme Westwood ose aussi porter le slip en soie et des tuniques déchirées, laissant évidemment entrevoir ses tatouages.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Etro, l’homme rose

Etro a livré une collection vitaminée et fluide inspirée des coloris prisés dans la tradition aborigène. L’imprimé Paisley et les motifs floraux sont omniprésents.

Mais la maison a aussi osé le rose (poudré ou lilas) avec plusieurs total looks assez étonnants.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Bottega Veneta, l’homme en chaussettes

Chez Bottega Veneta, l’homme est sportif et en chaussettes. Inspiré par le grand air et les voyages façon trekking, le directeur artistique Thomas Maier a chaussé ses mannequins de chaussures de treck portées avec de grosses chaussettes remontant jusqu’à mi-mollet et recouvrant des pantalons en molleton, type fuseau de montagne.

Des hauts plateaux d’Afghanistan, les modèles ont ramené des calottes qui rappellent les couvre-chefs des Pachtounes, tandis que maille et velours apportent une touche de confort à cette collection sportswear chic, où le gris chiné du granit et le kaki des arbres prédominent, avec des touches de bleu, de vert et de rouge.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Prada, l’homme python

Chez Prada, l’homme est jeune, moderne et fort court vêtu. Les shorts sont amples pour un homme toujours en mouvements. Les imprimés sont presque enfantins (fusée, lapins, voitures). Et le t-shirt dessiné par Miuccia Prada n’est pas en coton mais en python coloré et il se porte avec des costumes classiques.

Milan : les 8 défilés les plus extravagants

Dsquared2, l’homme tatoué

Les jumeaux canadiens Dean et Dan Caten se sont inspirés du surf et ont, semble-t-il, mélangé les vêtements outdoor au vestiaire urbain et sportwear fluo. Superposition jusqu’à l’overdose, les mannequins portent leurs vêtements par-dessus des combinaisons chair tatouées.

Sacs à dos géants, énormes baskets et jeans surdimensionnés et froissés… On n’est pas loin du ridicule mais ça ne tue pas.