La petite maison de Jacques Prévert

Omonville-la-Petite, un petit village de pierre, au cœur de la Hague. Dans le cimetière qui entoure l’église, la tombe de Jacques Prévert côtoie celle de sa femme, de sa fille et de son ami, le décorateur Alexandre Trauner.

M.G.
La petite maison de Jacques Prévert
P1070549.JPG

C’est dans cette petite localité que le poète, scénariste et parolier français est mort en 1977. Parisien dans l’âme, Prévert était depuis longtemps tombé amoureux de cette Normandie un peu sauvage. Et y avait acheté, au début des années 70 cette maison où il a terminé ses jours. Devenue la «Maison Jacques Prévert», on peut y découvrir, intact, le bureau du poète et visiter les différentes salles et chambres transformées en musée.