« J’ai la manie de tout jeter » : que cela signifie-t-il ?

Besoin de se débarrasser de tout ce qui paraît inutile? Cette manie de tout jeter peut cacher un besoin de vide autour de soi, pas très bon pour le développement individuel. La psy explique.

C. Mar
« J’ai la manie de tout jeter » : que cela signifie-t-il ?
Sperrmüll ©eyetronic - Fotolia

«Certains ne peuvent se débarrasser de quoi que ce soit. Mois, je «souffre» du syndrome opposé: je ne conserve aucun souvenir ni bibelot. Pour autant, je jette rarement, mais j'abandonne mes livres dans les trains, je donne mes vêtements à des associations caritatives…»Jo

La réponse de Vanessa Greindl, psychanalyste

Il importe pour vous que tout s’évacue. Vous parlez des objets, mais l’on peut concevoir également que votre mouvement de «lâchage» concerne aussi les relations, les lieux de vie, votre relation au corps… Certains gardent, retiennent tout. Mais vous, vous lâchez, vous ouvrez la main, vous tentez de ne presque rien posséder. Vider, délester, opérer un «nettoyage par le vide» est peut-être une tentative de trouver un espace pour vous dans cette place nette.

De votre vie, vous dites aussi «pourquoi accumuler alors qu’on peut mourir demain?» Si ce que vous soulignez est empli de bon sens, on y entend aussi cependant l’idée de la mort imminente…

Se créer une enveloppe bien nette, sans personne

Vous détestiez l’intérieur de vos parents. Vous avez aussi connu une enfance angoissée et malheureuse avec une mère alcoolique, dans une grande solitude et sans réconfort aucun. Votre logique aujourd’hui semble le fruit d’une lutte destinée à mettre l’autre dehors. Le vide renverrait-il à une tentative, encore maintenant, de déblayer le terrain? On peut penser qu’il permet de mettre à distance, ou simplement hors de chez vous, ce qui, chez l’autre, vous empêche d’exister. Créer votre propre contenant, votre espace, dégagé de l’encombrant du voisin et de l’inutile du compagnon, paraît vital et peut-être depuis longtemps. Il me semble lire entre vos lignes un «pas d’un autre ici!»

Votre appartement est un lieu de passage, dites-vous, peut-être le temps présent est-il encore, lui aussi, un moment de passage, un vide, voire un creux. À vous de veiller, peut-être avec l’aide d’un professionnel, que ce creux ne devienne trou béant et qu’il vous permette en l’habitant peu à peu de vivre un peu plus au présent.

Vous aussi vous avez cette manie de vous débarrasser de tout, de ne rien savoir conserver? À votre avis, qu’est-ce que cela signifie? Ou au contraire, vous avez besoin de tout garder, «au cas où» ou parce que c’est un souvenir. Racontez-nous votre vécu, partagez votre ressenti et les explications que vous pouvez en donner sur notre forum ou par courriel à questionpsy@lavenir.net. Votre réaction sera peut-être publiée dans le supplément Deuzio de L’Avenir du 17 mai prochain.

Retrouvez également les questions à Vanessa Greindl dans le mensuel «Psychologies Magazine» ou sur

« J’ai la manie de tout jeter » : que cela signifie-t-il ?