Londres et Paris féeriques pour Noël

À Paris ou à Londres, les grands magasins se coupent en quatre pour réaliser des vitrines de rêves durant les fêtes de fin d’année. De quoi faire patienter jusqu’à l’arrivée du Père Noël.

F.G.

Princesses revues et corrigées chez Harrods à Londres

Icônes intemporelles qui ont fait rêver des générations de petites filles, les Princesses Disney sont les invitées exceptionnelles de Noël à Harrods. Harrods a collaboré avec 10 stylistes influents; ils ont chacun créé et dessiné leur propre interprétation unique d’une robe Princesse Disney emblématique. Roberto Cavalli a donné à la robe de Pocahontas une touche spéciale, Oscar De La Renta a ravivé Blanche-Neige et Versace a créé une Cendrillon luxueuse.

Comme toujours chez Harrods, une attention toute particulière a été accordée à la décoration des vitrines.Ainsi, ces robes magnifiques trouvent un écrin à leur hauteur. Un petit conseil: si vous comptez encore faire du shopping de Noël à Londres, ne manquez pas d’ajouter Harrods à votre liste de magasins à visiter.

Le Printemps, le Bazar de l’Hôtel de Ville et le Bon Marché magiques à Paris

Le Printemps a choisi de rendre hommage à Paris, Ville Lumière. Et c’est le marionnettiste Jean-Claude Dehix qui a été choisi pour animer des petites poupées au visage brodé, vêtues de robes inspirées par les archives de la maison Dior. Des tenues entièrement réalisées par les petites mains des ateliers haute-couture de la prestigieuse maison de couture.

Aux Galeries Lafayette, Louis Vuitton célèbre le «Noël du siècle». Un grand bestiaire qui sera admiré par environ 10 millions de personnes durant les fêtes de fin d’année.

Le Bazar de l'Hôtel de Ville (BHV) a quant à lui pris des airs féeriques, sous la baguette du créateur de mode Alexis Mabille. Accessoire incontournable pour le couturier, le nœud, habillera la façade du magasin parisien. «Je connais bien le BHV, j'y suis constamment car je suis un fou de bricolage. Ce qui m'a plu dans ce projet, c'est le côté festif et de pouvoir jouer avec l'idée du XXL et de la miniature. Je trouvais intéressant de mixer des robes haute couture avec des produits BHV, comme un petit personnage de cartoon qui s'invite dans l'univers du BHV», confie Alexis Mabille.