Le grand retour du Grand Jojo

À 76 ans, Le Grand Jojo vient de signer avec la major Universal pour la sortie d’un best-of. Et prévoit un album de nouvelles chansons.

Interview : Audrey verbist
Le grand retour du Grand Jojo
Le Grand Jojo ©Universal Music

Viva Mexico, Chef un p'tit verre on a soif, Jules César… Des chansons qui ont traversé les années et les générations pour entrer dans la mémoire collective des Belges. Elles seront sur un best-of du Grand Jojo, à paraître le 26octobre.

Comment vous êtes vous retrouvé à signer chez Universal ?

J’ai rencontré les gens d’Universal par l’intermédiaire de mon ami Alec Mansion. Ils étaient intéressés par un chanteur qu’ils disent « mythique », un vieux de la vieille. Et j’ai accepté de relancer la machine.

Pourquoi là maintenant ?

Pourquoi pas ? Il n’est jamais trop tard. Malgré les années que je suis sur le marché, j’ai envie de revenir, de rencontrer le public. Alors j’ai signé jeudi.

Que va-t-on entendre sur cet album best-of ?

Il y aura 20 chansons, celles que les gens ont le mieux aimées. Elles seront remastérisées et remixées. C’est l’occasion de les entendre avec un meilleur son. Il y aura aussi deux inédits, des chansons que je sors de mon tiroir secret.

Dans mon public, il y a beaucoup de gosses, alors ça sera un bonus pour eux.

Ce sera aussi l’occasion de remonter sur scène ? Parce qu’on ne vous y voit plus beaucoup…

Oui, mais je me concentrerai sur les très gros événements. Je vais retravailler avec des musiciens pour remettre tout ça au goût du jour. Peut-être aux Francofolies. Je n’ai plus fait que des choses qui me tiennent vraiment à cœur comme le bal du 21juillet. Je me fais rare, c’est pour ça que les gens m’attendent.

Vous préparez de nouvelles chansons aussi ?

J’ai des trucs en préparation. J’attends que les Diables rouges se qualifient pour le Mondial au Brésil. Je ferai une version samba de Viva Mexico. Viva Mexico a été reprise dans 50 pays. J’attends avec impatience leur prestation pour pouvoir refaire un gros succès.

Reste à espérer que les Diables seront à la hauteur…

Je l’espère !

Mais je crois qu’ils en sont capables.

Vous avez d’autres projets dans votre tiroir secret ?

D’abord ce best-of que les gens attendent. Puis, j’ai encore d’autres chansons festives qui pourraient bien plaire. Ainsi que des choses qui pourraient surprendre. J’ai écrit une très belle chanson dans le style country.

Que vous disent les gens qui viennent vous voir à vos concerts ?

Toujours la même chose: que j’ai bercé leur enfance.

Que vous faites partie du patrimoine de la Belgique…

Vous savez, je suis très royaliste et en 2007 quand il y avait toutes ces histoires communautaires, j’ai écrit une chanson sur l’unité de la Belgique (NDLR: Vive la Belgique). Ça m’a beaucoup tenu à cœur. J’ai envoyé le disque à la famille royale. Et j’ai reçu en réponse une lettre très favorable. je l’ai gardée chez moi. Avant ça, j’avais été fait chevalier de l’Ordre de Léopold, comme Toots Thielemans, mon grand ami, ou Annie Cordy en tant que personnage typiquement belge qui a apporté quelque chose aux gens.

Que fait le Grand Jojo de son temps ?

Je prends du bon temps ! Après 40 ans dans le monde du spectacle, je voyage, je fais du sport, je nage… Je suis cool. Henri Salvador m’a donné son secret: se coucher tôt et se lever tôt. Et j’ai suivi son conseil…¦