Chaud le jazz dans les jardins de Leffe !

Succès populaire pour une première journée où les batteurs étaient mis en avant. Dimanche, D.D. Bridgewater rendait un hommage explosif à Billie Holiday.

Jean-Pierre Goffin
Chaud le jazz dans les jardins de Leffe !
D.D. bridgewater ©Reporters

Jar din planté d'arbres centenaires, chapiteau ouvert sur les pelouses, bars, cédés et vinyls collectors... Le décor est planté et le public a répondu présent dès le premier soir des « Dinant Jazz Nights ». Faut dire que la 13e entamait son marathon avec deux stars : Manu Katché, le parrain, et Joshua Redman.

Après l'ouverture sur le petit podium du concours Jeunes Talents, Gino Lattuca ouvrait la grande scène : trop rare en leader, le trompettiste offrait un concert généreux avec le remarqué Nicola Andreoli au piano. Le public venu pour Manu Katché allait découvrir son nouvel album Third Round dans la lignée des précédents avec une touche électrique. De ses aventures pop, Katché a conservé le sens de la mise en place, les enchaînements millimétrés et une cohésion parfaite. Joshua Redman rappelait qu'il était venu à Dinant en 1994 pour l'année Sax. Dans la formule rare du double trio - deux basses, deux batteries ! - le sax allait emballer le public dinantais : improvisateur énergique et déroutant, il allait aussi laisser une large place à ses partenaires, histoire de goûter au jeu des deux batteurs : Greg Hutchinson puissant et groovy, Bill Stewart tout en toucher. Un surprenant Clair de Lune de Beethoven clôturait une première soirée magique.

Bleu, bleu, bleu le ciel dinantais dimanche, tout comme la musique : un tout jeune pianiste belge, Igor Gehenot, a conquis avec un tout beau concert, Greg Houben s'invitant sur deux thèmes. Franck Avitabile a fait ses classes chez Michel Petrucciani auquel il rendait hommage : très technique dès l'entrée, le concert s'est ensuite envolé vers des sommets qui auraient plu au petit géant d'Orange. Quand Dee Dee Bridgewater apparaît, c'est pour un festival de couleurs : patchwork pour sa robe estivale et palette sans fin dans la musique : si la chanteuse reprend Billie Holiday, c'est à sa manière, scattant à en perdre haleine, imitant le sax, la basse, le trombone, aguicheuse ou explosive... Un véritable show qui a emballé Dinant. Et ce n'est pas fini : Jan Garbarek ce soir et Matt Bianco demain clôtureront une toute grande édition 2010 à laquelle il n'est pas trop tard de participer.