Lukaku, objectif le 22 novembre

L’attaquant de l’Inter Milan a dix jours pour être "fully fit", selon l’expression du sélectionneur.

Frédéric Bleus
 Romelu Lukaku a été victime d’une rechute ce week-end avec l’Inter Milan.
Romelu Lukaku a été victime d’une rechute ce week-end avec l’Inter Milan. ©BELGA

Romelu Lukaku est dans la liste des 26 Diables rouges retenus pour le Qatar, et c’est déjà un soulagement. Roberto Martinez n’a pas convoqué un 27e Diable, comme il l’avait fait pour la Coupe du monde 2018 quand il avait emmené Laurent Ciman comme 24e.

Le sélectionneur s’est plutôt appuyé sur l’expérience de l’Euro 2020, quand il avait emmené Axel Witsel et Kevin De Bruyne, remplaçants en début de tournoi, sans prendre des éléments en plus.

La Coupe du Monde en dix questions (4/10) : Faut-il s’inquiéter pour la Coupe du Monde de Lukaku ?

Faut-il voir cette première décision comme un bon signe ? Après avoir dit, mardi à L’Équipe, que si "Romelu n’est pas apte à jouer un des trois matchs de la phase de poules, il ne viendra pas avec nous", le sélectionneur a fixé une date limite, pour faire le point : le 22 novembre.

La veille du match contre le Canada, Martinez et son staff voudront savoir s’ils pourront compter, ou non, sur l’attaquant, touché à l’ischio et toujours aux soins. Le règlement l’autorise en effet à remplacer un joueur de sa liste 24 heures avant le premier match de la compétition.

Il est toutefois resté vague sur sa décision, dans le cas où le meilleur attaquant de l’histoire de la Belgique n’est pas “fully fit” dans dix jours. "C’est une conversation qu’on doit avoir avec lui, mais il faut être patient. Il n’est pas possible de dire, maintenant, s’il sera en mesure de jouer la phase à élimination directe, sans la phase de groupe. Mais il peut avoir un impact sur un des trois matchs (de poules), et les trois derniers jours ont été positifs."

Martinez veut y croire, ou en tout cas il a envoyé un message rassurant.