Maignan et Tomori visés par des insultes racistes à Cagliari, selon Milan

Des tensions apparues sur le terrain de Cagliari après la fin du match contre l’AC Milan (0-1), samedi, sont nées d’insultes racistes ayant visé les joueurs milanais Mike Maignan et Fikayo Tomori, selon l’entraîneur des Rossoneri.

Maignan et Tomori visés par des insultes racistes à Cagliari, selon Milan

"A chaud, Mike m’a dit que ce n’était pas possible d’entendre certaines insultes. C’est la première fois qu’il réagit ainsi, donc quelque chose de grave s’est passé. Certaines choses ne doivent plus avoir lieu. Tomori m’a dit la même chose", a déclaré sur DAZN Stefano Pioli, invité à confirmer ces insultes racistes évoquées par plusieurs médias italiens.

"Maignan m’a informé avoir été visé par des insultes venant de derrière son but, personne ne mérite ce type d’insultes", a ajouté l’entraîneur sur l’autre chaîne diffusant le match en Italie, Sky Sport.

Tomori et Maignan sont apparus particulièrement énervés après le coup de sifflet de final, dans une fin de match confuse, et semblaient s’adresser à des spectateurs.

Ces incidents interviennent alors que la 30e journée de Serie A était placée sous le signe de la lutte contre le racisme. Tous les joueurs arboraient notamment sur une manche de leur maillot un message anti-raciste de la Ligue italienne de football.

Le retour des spectateurs dans les tribunes cette saison, après une année de matches à huis-clos quasi-complet pour cause de pandémie, s’est accompagné du retour des incidents racistes en Italie. Maignan, notamment, a déjà été la cible d’injures racistes en début de saison à l’occasion d’un match à Turin contre la Juventus.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Les plus consultés depuis 24h